Prix SNCF du polar 2016 : Black-out de John Lawton

Savant mélange de policier, histoire et d’espionnage !

Éditions 10/18, ISBN 978-2264064417, 8,40 €,  480 pages

 

Londres, 1944. Alors que la Luftwaffe fait son assaut final sur la capitale britannique déjà exsangue, les Londoniens se précipitent dans les rues, cherchant un abri souterrain au cœur de la ville obscure. Lorsque le calme revient, d'autres horreurs refont surface... Un bras coupé est découvert par un groupe d'enfants jouant sur un site bombardé de l'East End ; et lorsque le sergent détective Frederick Troy de Scotland Yard arrive sur les lieux, il devient évident que le corps démembré n'est pas l'œuvre d'une fusée. Troy parvient à relier le bras coupé à la disparition d'un scientifique réfugié de l'Allemagne nazie. Il déterre alors une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d'un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides, d'agents secrets et de femmes mystérieuses.

 

Voilà le deuxième livre que j’ai lu dans le cadre du prix SNCF Polar 2016. J’ai déjà lu Terminus Belz d'Emmanuel Grand qui a déjà été une belle découverte. Black-Out est très différent et j’avoue que c’est quelque chose qui me plaît bien dans ce Prix SNCF, c’est la diversité du genre polar : découvertes assurées.

Black-out commence comme un « simple » polar pendant la deuxième guerre mondiale et tout à coup tout s’embrouille et tout se complique. L’espionnage à grande échelle se mêle de cette histoire qui se révèle donc loin d’être banale. Et c’est la force de ce roman, c’est bien plus qu’un polar. Les informations nous arrivent de partout, toutes contradictoires, le rythme est bon car l’action est sans cesse relancée. Les personnages se télescopent, se croisent et se recroisent. Parlons aussi de l’environnement : Angleterre, deuxième guerre mondiale. L’auteur a réalisé une prouesse en arrivant à faire cohabiter un conflit mondial tout à fait réaliste, de l’espionnage et une enquête de Scotland Yard. Petit clin d’œil pour Troy policier et personnage principal pour lequel j’ai étonnamment vraiment beaucoup d’attachement. En effet, c’est un personnage atypique par son histoire, son métier, ses origines mais il reste néanmoins captivant et très intéressant !

 

Sachez que Troy est mis en scène dans 7 autres thrillers de John Lawton et j’avoue que c’est avec plaisir que je continuerai l’aventure.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0