Part. Babelio/Ed. J'ai Lu : Aucun Homme, ni Dieu de W.Giraldi

Un polar des grands froids très réussi !

 Edition J’ai Lu, ISBN 9782290120484, 7,60€

 

Le premier enfant disparut alors qu'il tirait sa luge sur les hauteurs du village. Sans un bruit - nul cri, d'homme ou de loup, pour témoin. Quand Russell Core arrive dans le village de Keelut, la lettre de Medora Slone soigneusement pliée dans la poche de sa veste, il se sent épié. Dans la cabane des Slone, il écoute l'histoire de Medora : les loups descendus des collines, la disparition de son fils unique, la rage et l'impuissance. Aux premières lueurs de l'aube, Core s'enfonce dans la toundra glacée à la poursuite de la meute. La quête peut alors commencer.

 

Tout d’abord un grand Merci à Babelio et aux éditions J’ai Lu pour ce petit polar qui sort de l’ordinaire et que j’ai beaucoup aimé.

Ce livre vous glacera le sang, vous gèlera le bout des orteils et vous refroidira tellement que vous en redemanderez ! L’environnement, l'Alaska en plein hiver, est un endroit atypique pour un polar et pourtant cela fonctionne très bien. Les personnages sont différents de ceux qu’on a l’habitude de rencontrer. Ils sont imprévisibles, impénétrables, mystérieux : ils  survivent dans cette région glacée avec les loups et autres animaux de la région. La plume de l’auteur américain William Giraldi  est puissante, acérée, frontale, maîtrisée et très efficace. Rares sont les moments de répit dans ce petit livre : un vrai condensé d’aventures, de rebondissements inattendus et on en veut encore. On nous bouscule et on nous amène là où on s'y attendait le moins...

Rajoutez-y les croyances des peuples du nord sur les loups, la vie, la mort, les esprits… et c’est un dépaysement total.

 

Bref, un polar qui surprend, comme je les aime, rude, froid, efficace, prenant qui se lit d’une traite.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Léa Touch Book (lundi, 07 mars 2016 16:56)

    Un gros coup de cœur pour moi :)