Part. Babelio / Hugo BD : Droit au But Tome 12 de Agnello - Davoine - Garrera - Colombo

Bien pour qui aime foot mais attention quant aux messages véhiculés …

Hugo BD, ISBN 9782755618440, 10,45€

 

Dans un stade Vélodrome flambant neuf, Marseille s'apprête à accueillir un événement un peu particulier, le Mondial des Jeunes. Les meilleurs clubs de chaque continent doivent s'affronter pour déterminer le meilleur club du monde parmi les espoirs. Vainqueurs du tournoi européen Football Generation, les jeunes Marseillais reçoivent la compétition. Le tirage au sort des groupes a lieu sous le parrainage de Franck Ribéry et Didier Drogba. L'OM se retrouvera contre le club brésilien du Santos FC, un club américain, le New England Revolution, et un club africain, l'Etoile du Sahel. Des adversaires inconnus, au football différent. Ce nouvel album de la série "Droit au But" ouvre une trilogie qui nous plongera dans une compétition acharnée où le foot est roi et qui verra attribuer le titre prestigieux de meilleur club du monde espoirs.

 

Un grand Merci aux éditions Hugo BD et Babelio pour leur envoi. Pas du tout habitée aux Bandes dessinées sur le sport et de surcroit pour jeune public, j’avoue avoir été intéressé par cette petite bande dessinée qui est quand même le tome 12 de la collection.

Tout d’abord cette BD est très colorée et les teintes choisies sont vives et donc accroche bien l’œil du jeune lecteur. Pour rendre le côté sportif, rapidité, balle en mouvement, déplacement, mouvement, les dessinateurs s’en sont très bien sortis, les effets sont là et la BD est très vivante et de ce fait se lit très vite et sans difficulté. Les personnages sont nombreux et différents, mais on se repère très bien aussi et là aucune difficulté. Les visages sont expressifs, bien faits, beaucoup de variétés dans les traits (anguleux, ronds, doux, …).

 

Pour avoir testé cette bande dessinée chez un enfant de 11 ans qui adore le foot, la réponse a été « Génial ! J’aime l’histoire ! Et surtout on parle du foot ! » Et oui ! "là on ne peut pas lutter" …

 

Et pourtant, je vais quand même rajouter un bémol à cette critique. Le sport est là pour canaliser l’énergie de nos plus jeunes et leur apprendre que quand il y a des règles, il faut les suivre sinon on est sanctionné, que le travail d’équipe paye toujours plus que le travail individuel, qu’il ne faut jamais avoir recours à la violence, car cela ne mène nulle part, … et j’en passe. J’avoue qu’il me manque ces messages tout au long de la BD. A certains moments, ils sont sous-jacents mais pas assez explicites à mon gout, surtout que c’est destiné à un jeune public. Je vous donne un exemple : il y a vers la fin de la BD un match important qu’il faut absolument gagner pour l’équipe de Nino, le personnage principal. Et bien l’équipe se fait malmenée violemment (à partir de la page 36) et là l’arbitre ne dit rien et ne sanctionne jamais car « c’est un arbitre anglais, il a la culture du jeu physique » et le capitaine de l’équipe adverse est décliné en ces termes « c’est leur capitaine et leur meilleur joueur mais c’est une vraie brute, il ne lâche jamais ». Moi, ces commentaires-là me dérangent car je ne voie pas comment cela peut être compatible avec l’esprit sportif tel que je le connais !

 

Conclusion : un grand oui sur la forme et un gros bémol sur le fond.

Écrire commentaire

Commentaires : 0