Neverhome de Laird Hunt

Un livre historique qui nous fait voyager au pays des émotions !

 Editions Actes Sud, ISBN 9782330053024, 22€

 Grand prix de littérature américaine – 2015

 

Dans la ferme de l’Indiana qui l’a vue grandir, Constance jouit enfin, auprès de son compagnon, d’un bonheur tranquille. Mais lorsque la guerre de Sécession éclate et que Bartholomew est appelé à rejoindre les rangs de l'armée de l'Union, c’est elle qui, travestie en homme, prend sans hésitation, sous le nom d’Ash Thompson, la place de cet époux que sa santé fragile rend inapte à une guerre qu’elle considère comme impensable de ne pas mener. Ayant perdu la trace de son régiment après une bataille féroce où elle a été blessée, Constance, la rebelle, dépouillée de son uniforme, reprend, au sein de paysages dévastés, le chemin de la ferme, guidée par l’amour infini qu’elle porte à son bien-aimé mais profondément hantée par la violence et l’étrangeté des aventures qui ont marqué sa périlleuse initiation à l’univers impitoyable des champs de bataille et à leurs sordides coulisses.

 

Voilà un livre  qui m’a fait de l’œil sur Twitter depuis quelques semaines. Aussi quand je l’ai vu dans les nouveautés à la bibliothèque, j’ai décidé de l’intégrer dans ma PAL en priorité.

Même si vous avez des doutes « Moi, les romans historiques, non merci ! » « La guerre de Sécession, je n’y connais rien ! », ce livre est une lecture accessible à tous et une non-connaissance de la guerre de Sécession n’entrave en rien le plaisir de la lecture.

 

Ce livre donc, se passe dans un contexte historique particulier mais nul expert n’est requis pour apprécier ce roman à sa juste valeur. L’écriture est largement accessible, belle, poétique, enjouée et entraînante. J’avoue avoir lu le début de ce livre comme un roman d’aventures qui s’est progressivement transformé en roman d’émotions (je ne sais pas si l’expression existe mais elle reflète très bien mon ressenti). Le personnage de Constance prend au cours de l’histoire de la profondeur, du relief, de la volonté : on s’attache à elle, on admire son courage et sa détermination et on se demande où le choix (de prendre la place de son mari et partir à la guerre) va la mener.

 

Les relations entre elle et son mari sont assez formidables car elles me semblent vraies, intenses, originales et en même temps particulières. On sent que ces deux âmes resteront complémentaires ad vitam aeternam.

 

La construction du livre est basée sur des aller-retour dans le temps : on suit Constance dans ses péripéties dans l’armée et en même temps on fait des retours en arrière qui progressivement vont dévoiler les liens, les caractères des personnages et comment ce couple hors du commun en est arrivé là !

 

Pour aller plus loin … Il semblerait qu’il y ait eu beaucoup de femmes qui se sont engagés ou ont eu un rôle non négligeable dans cette guerre de sécession mais rares sont les articles que j’ai trouvé à ce sujet… Alors réalité ou conte ?

 

Voici en tout cas quelques exemples de femmes atypiques et volontaires (voir photos dans l'ordre ci-dessous) :

  • Frances Clalin Clayton est une femme qui s’est distinguée comme Jack Williams et s’est battue dans les forces de l’Union pendant la guerre de Sécession. Elle a servie dans l’artillerie et la cavalerie pendant plusieurs mois. https://en.wikipedia.org/wiki/Frances_Clalin
  • Albert D. J. Cashier (1843 - 1915) transexuel, né Jennie Irene Hodgers, était émigrante irlandaise et a servi dans l’armée de L’union pendant la guerre de Sécession. https://en.wikipedia.org/wiki/Albert_Cashier
  • Sarah Emma Edmonds (1841[1] –1898[2]), née au Canada et est connue pour avoir servie dans les rangs de l’armée de l’Union. https://en.wikipedia.org/wiki/Sarah_Emma_Edmonds
  • Loreta Janeta Velázquez (1842 – 1902), née à Cuba aurait combattu comme soldat conféré pendant la guerre de Sécession. Son mari mort, elle s’est enrôlée en 1861. Elle a dû abandonné quand on a découvert la supercherie à la Nouvelle Orléans. Nullement découragée, elle s’enrôle de nouveau jusqu’à être de nouveau découverte. Elle devient ensuite espionne et travaille en se faisant passer pour un homme ou une femme. Cette femme incroyable s’est mariée encore 3 fois et a été à chaque fois veuve. https://en.wikipedia.org/wiki/Loreta_Janeta_Vel%C3%A1zquez

En suivant ce lien, vous pourrez trouver une liste de femmes activement engagées :Infirmières, soldats et autres, http://ccffcw.clicforum.com/t2686-LES-FEMMES-PENDANT-LA-GUERRE-DE-SECESSION.htm

Un exemple :  Mary Edwards Walker (1832 –1919) est une chirurgienne américaine, féministe, abolitionniste, prohibitionniste, prisonnière de guerre et la seule femme à avoir reçu la Medal of Honor qui est la plus haute décoration de l'armée américaine. Mais j’avoue que son métier de médecin lui donne un statut particulier.

 

Conclusion ? Un livre fantastique, un moment de lecture incroyable, un dépaysement total, et en même temps, la découverte d’un auteur qui m’était totalement inconnu. Que du bon ! et Je conseille évidemment.

Écrire commentaire

Commentaires : 1