Prix CL : Annie Sullivan & Helen Keller de Joseph Lambert

COUP DE CŒUR pour une BD pleines d’émotions !

 Editions çàetLà, ISBN 978296207919, 22 €

 

Née en 1880 dans l’Alabama, la petite Helen Keller devient aveugle et sourde à l’âge de dix-neuf mois, probablement des suites d’une méningite. Elle devient alors incapable de communiquer avec son entourage, si ce n’est avec quelques gestes maladroits. Sa vie va être bouleversée à l’âge de six ans quand ses parents engagent Annie Sullivan comme gouvernante. Annie Sullivan, alors âgée de 20 ans, vient de finir ses études à l’Institut pour aveugles Perkins. Elle-même mal voyante, elle a appris à enseigner la langue des signes dans cette institution précurseur. Elle va prendre en charge l’éducation d’Helen Keller, et au fil des mois elle va réussir non seulement à établir un contact avec l’enfant, mais à lui apprendre le langage des signes, puis l’écriture. Les deux femmes resteront amies à vie.

 Helen Keller deviendra une figure de la société américaine, écrivain féministe, elle mènera également un combat politique, sera membre du parti socialiste américain et créera une fondation. Complémentaire des livres ou films existant à propos d’Helen Keller, cette bande dessinée est centrée sur l’histoire de cette extraordinaire rencontre et sur les nombreux obstacles contre lesquels va buter Annie Sullivan dans une famille très conservatrice du Sud des États-Unis. Une incroyable leçon d’humanité, magnifiquement dessinée par Joseph Lambert.

 

Cette bande dessinée fait partie des finalistes du Prix Critiques Libres 2016 et je dois dire qu’elle mérite largement sa place dans cette sélection finale !

Joseph Lambert a fait dans avec ce livre un travail incroyable.

 

L’auteur s’est aidé de documents et de faits réels de l’époque pour rester au plus près de la réalité : il s'est par exemple inspiré des lettres qu’Annie Sullivan a réellement écrites au responsable de l’institut Perkins, du langage des signes, ou encore de l’histoire du puits de la propriété des Keller, endroit où Helen aurait fait ses premiers vrais progrès

 

Ensuite, tout ce qui n’est pas forcément plaisant pour l’histoire n’a pas été omis. Les relations difficiles au début entre Helen Keller et Annie Sullivan ont été soigneusement respectées. En effet, on assiste aux disputes et bagarres qui ont lieu au début de leurs relations difficiles. La vie compliquée d'Annie Sullivan avant de rencontrer Helen est aussi expliquée, son passage à l'hospice de Tewksbury et la perte de son frère. Tous ces moments sont rarement expliqués dans les livres relatant la vie d'Helen Keller et je suis ravie d'avoir ici une vue plus globale et pouvoir mieux comprendre ce qu'il s'est passé.

 

Cette histoire est l’histoire vraie de ses personnages avec leurs vie d’avant, leurs erreurs, leurs espoirs, leurs doutes, mais aussi leur revanche sur la vie. On ne nous relate pas cette rencontre comme une histoire merveilleuse mais comme une histoire qui se mérite, une histoire authentique !

 

Il émane de cette Bande dessinée beaucoup d’émotions, de force et de respect. Elle rend très bien le travail incroyable qu’à dû fournir Annie Sullivan et la force incroyable de caractère d'Helen Keller pour sortir de son mutisme. En lisant certains passages comme la mort de Jimmie Sullivan ou le moment où enfin, Annie communique avec Helen pour la première fois vraiment (page 37), j’ai eu la chair de poule et rares sont les bandes dessinées qui me font cet effet.

Le trait un peu gauche de Joseph Lambert est surprenant peut être au début mais il m’a tout de suite plu : les personnages ne sont pas forcément beaux … effectivement, mais je les trouve vrais ! Et c’est cela le plus important.

 

Un gros coup de cœur pour cette BD pour apprendre sans s’en rendre compte la vraie histoire d’Annie Sullivan et d’Helen Keller. Vous pouvez avoir accès à des planches sur le site BDgest ICI 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0