84 Charing Cross Road de Hélène Hanff

  Un Must !

Editions le livre de poche, ISBN, 978-2253155751, en occasion à partir de 0,50 €

 

Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies.

 

Vous ne l’avez pas lu ? Qu’est-ce-que vous attendez ?? Courez-y vite !

Petit livre de 120 pages qui se dévore en quelques heures pour ne pas dire en quelques minutes pour les plus rapides. Résumé rapide ? Roman historique épistolaire drôle qui parle des livres.

Tout d’abord, ce roman épistolaire (échange de lettres entre Miss Hanff et Frank Doel) parle des livres. Ce livre est en fait un hymne à l’amour des livres : un livre devient non seulement le savoir, mais c’est une œuvre d’art que l’on regarde, que l’on touche et que parfois on lit ! Et Hélène Hanff est une femme qui ferait n’importe quoi pour acquérir ces livres et économiserait pendant des mois pour pouvoir en faire l’acquisition. Franchement, on ne voit plus le livre de la même façon après cette lecture !

Deuxièmement, ce livre est drôle car il met en exergue les différences entre la culture américaine (Hélène Hanff) et la culture anglaise (Frank Doel). Hélène Hanff très extravagante, a des expressions hilarantes et décalées. Elle bouscule sans arrêt notre pauvre Monsieur Doel. Les échanges entre eux sont comiques et certaines situations sont cocasses ! Ne pensez pas que l’humour ne touche que notre américaine, l’anglais fait preuve d’un humour plus réservé, distingué et subtil certes mais tout aussi délicieux !

J’en profite pour vous parler du personnage principal Hélène Hanff qui est merveilleux dans sa complexité, extravertie, qui a un franc-parlé incroyable mais qui a la main sur le cœur. Elle fera finalement beaucoup pour Frank Doel, sa famille et le personnel de la boutique en envoyant des colis entre autre. L’impact qu’a ce personnage sur la vie des autres est vraiment inattendu.

Et enfin nous avons tout un contexte historique qui vient se greffer autour. Il faut savoir que ces lettres sont réelles (publiées avec l’autorisation de la famille de Frank Doel), et donc que les références aux rations, à la pénurie de nourriture (les œufs, la viande…) sont véridiques. Ce livre nous montre donc tout un aspect de l’histoire qui est intéressant. Et là encore deux mondes s’affrontent si je puis dire : l’Angleterre de l’après-guerre détruite qui a du mal à se relever et  l’Amérique qui vit bien, car elle a eu la chance de ne subir aucun dommage sur son territoire.

 

Bilan : Ce livre est un MUST pour moi ; il vous apportera plus en une centaine de pages que certains livres en 10 tomes …

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Joanna (vendredi, 27 novembre 2015 19:12)

    Je ne connaissais pas du tout et il me tente beaucoup après lecture de cette chronique. Ce genre de réflexion sur la lecture permet toujours de nourrir ses propres expériences et de remettre en question certaines de nos pratiques, c'est donc très appréciable ! Il rejoint ma wish-list